Les bébés influencés par le manque de sommeil pendant la grossesse

Les troubles du sommeil ont des conséquences plus ou moins graves sur notre santé. Mais ce que l’on sait moins, c’est que chez la femme enceinte, ils peuvent avoir un impact néfaste sur la santé du futur bébé.

Cette conclusion est le fruit d’une étude menée par une équipe de chercheurs de l’Université de Pittsburgh aux Etats-Unis. Leurs résultats ont été relayés par l’Université Pierre et Marie Curie de Paris. Et la relation entre sommeil de la mère et santé du futur bébé est inquiétante.

L’insomnie dangereuse pendant la grossesse

Il apparaît que les femmes enceintes souffrant de troubles du sommeil présentent des risques plus élevés de naissance prématurée, impactant ainsi directement le bébé. Mais en plus de cela, la mère insomniaque s’expose plus que les autres aux maladies vasculaires et à la dépression. Tous ces problèmes sont en fait liés à un affaiblissement du système immunitaire de la mère. Cet affaiblissement étant lui-même source de complications pour l’enfant.

Une molécule au cœur du problème

Les chercheurs ont analysé la cause de ces problèmes. Ils ont observé que le manque de sommeil crée une surdose de cykotonine, une molécule qui interagit directement avec le système immunitaire, plus précisément, elles le régulent. Or, quand ces molécules sont présentes en trop grand nombre, elles détruisent les cellules saines et abiment les tissus qui protègent la mère, et donc son bébé via le placenta, des maladies. D’où le risque supplémentaire de complications. Les chercheurs concluent en insistant sur la nécessité de dépister rapidement ces troubles du sommeil chez les femmes enceintes afin de minimiser ces conséquences qui peuvent être graves.

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre blog, ici.

Advertisements