Enfants eau

9 enfants sur 10 ne boivent pas suffisamment d’eau. C’est le constat d’une récente étude européenne. Problématique, étant donné l’importance de l’hydratation sur la santé physique et psychologique.

Cette étude a été menée conjointement par l’Hôpital universitaire des enfants Reine Fabiola (Huderf), le Club Européen des diététiciens de l’enfance, l’Ecole de santé publique de l’ULB et la marque Evian. 1197 enfants de 8 à 12 ans ont été interrogés sur leur consommation de boissons durant le premier semestre 2012. Les résultats sont surprenants.

Les enfants boivent peu et pas assez d’eau

Premier constat : les enfants ne boivent pas assez. Alors que les autorités sanitaires européennes recommandent de boire 1,425 litre de boissons par jour pour les filles de 9 à 13 ans et 1,575 litre pour les garçons, les enfants interrogés n’en consomment respectivement que 0,834L et 0,916L. Seconde observation, les enfants ne boivent pas assez d’eau. Celle-ci représente en moyenne 41,3% des liquides ingérés. Les enfants, et en particulier les garçons, sont adeptes des jus de fruits et autres boissons sucrées. Autre chiffre notable, 56% des enfants ne boivent de l’eau que deux fois par jour. 7,7% n’en boivent même jamais !

Une carence non sans conséquences

Tous ces résultats sont inquiétants, dans la mesure où une bonne hydratation est essentielle au bon développement de l’enfant. Selon le Pr. Philippe Goyens, nutritionniste à l’Huderf, même légère, une déshydratation a des conséquences. Ainsi, une perte d’eau à hauteur de 1% de la masse corporelle affecte les performances physiques et l’appétit. À partir de 2%, on observe des troubles de la concentration et des fonctions cognitives. Dès 4%, le manque d’eau est responsable de somnolence, d’irritabilité et de maux de tête. Le seuil critique est fixé à 8%, avec des pertes de conscience, voire un décès. Finalement, si l’eau est importante pour le corps, elle ne l’est pas moins pour le cerveau et le comportement de l’enfant.

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre blog, ici.

Publicités