Bonbons étouffement

Une récente étude menée aux Etats-Unis place les bonbons en tête de liste des aliments les plus susceptibles de causer un étouffement chez les enfants.

Décidément, les bonbons ont mauvaise presse. Depuis longtemps mis en cause dans le développement des caries, voilà qu’ils sont désignés comme première source d’étouffement des enfants. Pas de quoi ravir les enfants !

Les bonbons largement devant les autres aliments

Cette étude publiée dans la revue Pediatrics avait pour but de déterminer les principaux aliments responsables de l’étouffement des enfants de moins de 14 ans. Pour ce faire, les chercheurs se sont servis des données des urgences pédiatriques des hôpitaux américains. Et force est de constater que les bonbons arrivent avec une belle avance sur les autres aliments. En effet, sur les 112 000 cas d’étouffements traités aux urgences entre 2001 et 2009, 15% étaient dus aux bonbons durs et 12,8% aux bonbons mous (guimauve). Soit plus d’un étouffement sur quatre. La viande complète le podium avec 12%, devant les os, les fruits et les graines.

Des précautions à prendre

Dans 90% des cas, les parents n’ont pas eu à s’inquiéter bien longtemps, leurs enfants étant traités rapidement puis renvoyés chez eux. Mais cela implique quand même 10% d’hospitalisations suite à un étouffement alimentaire. Le chiffre n’est pas négligeable. Par ailleurs, il ne faut pas croire que cela touche en majorité les petits n’ayant pas toutes leurs dents. L’âge moyen des enfants traités est en effet de 4-5 ans. Pour éviter d’en arriver là, les auteurs de l’étude préconisent de mieux étiqueter les produits et surtout, ils recommandent aux parents d’être attentifs à tout ce que leurs enfants avalent, voir même d’éviter de leur donner des bonbons et des chewing-gums avant 5 ans.

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre blog, ici.

Crédits photo : Isabelle Thiers

Publicités