sécurité en ligne

 

86 % des anglais seraient favorables à une évaluation de leurs compétences en matière de protection sur Internet, afin de mieux protéger leurs enfants. La sécurité en ligne reste une responsabilité de premier ordre pour les parents, comme le montre une étude menée par l’entreprise AVG Technologies et l’université de Plymouth publiée en début juillet.

 

À l’heure des nouvelles technologies en constante évolution, une étude anglaise s’est justement penchée sur les capacités des parents à enseigner à leurs les bons réflexes en matière de protection sur Internet. Surprise, près de 86 % des intéressés seraient favorables à une mise à niveau de leurs compétences afin de mieux prévenir les risques d’exposition de leur enfant à des contenus indésirables. Une preuve de l’importance grandissante de la prévention, puisque 95 % des parents sont également favorables à l’enseignement de cette matière à l’école, et qu’un parent sur dix estime que cela constitue un critère important pour le choix d’une école.

Apprendre à dialoguer

 

Si 66 % des parents estiment que la responsabilité de protéger leur enfant contre les dangers d’Internet leur revient, beaucoup rencontrent des difficultés à évoquer le sujet. Et pour cause, quand on sait que la majorité des contenus explicites que l’enfant rencontre en surfant sur le net sont de nature sexuelle : près d’un parent sur dix estime son enfant « trop jeune » pour en parler. Renouer le dialogue en s’informant soi-même serait donc une solution à apporter à ces parents désireux de protéger leur progéniture.

Un partenariat au service des familles

« Nous sommes conscients que les parents prennent très au sérieux leur responsabilité » a déclaré Tony Anscombe, expert sécurité chez AVG. Andy Phippen, professeur à l’université de Plymouth, a également appelé le gouvernement et les écoles à mettre en place des solutions en matière de sécurité sur Internet, afin d’aider les parents en difficulté.

Publicités