tabac et agressivité

D’après une étude canadienne, les enfants exposés au tabagisme passif sur une période prolongée auraient tendance à être plus agressifs que leurs pairs non exposés à la cigarette.

L’étude portait sur 2055 enfants canadiens, exposés au tabagisme passif de leur naissance jusqu’à l’âge de dix ans. Linda Pagani et Caroline Fitzpatrick, de l’université de Montréal, ont recueilli des données permettant de montrer l’influence du tabagisme passif sur les comportements agressifs et antisociaux, même si l’enfant n’a été exposé que temporairement.

La fumée de cigarette plus nocive que la fumée inhalée

L’augmentation de l’agressivité chez les enfants ayant participé serait, d’après les chercheuses, due à la fumée dite « secondaire », c’est-à-dire produite par la cigarette qui se consume. Bien plus riche en polluants que la fumée inhalée par les fumeurs, elle est de fait bien plus toxique pour le cerveau du jeune enfant.

40 % des enfants du monde entier exposés

C’est la première fois qu’une étude pointe du doigt le tabagisme passif comme principale cause de maladie et d’invalidité chez l’enfant. A lui seul, il permettrait de prédire la survenue de comportements antisociaux, et ce même si l’enfant n’a pas été exposé pendant la grossesse ou si ses parents présentent des comportements agressifs. Un signal d’alarme pour les chercheuses, qui réaffirment l’importance d’un environnement sain pour les enfants, qui sont exposés au tabagisme passif à hauteur de 40% dans le monde.

Publicités