Tablettes et vocabulaire

Une étude parue en Angleterre tire des conclusions préoccupantes quant à l’impact de l’utilisation des tablettes tactiles et des ordinateurs sur le vocabulaire des enfants.

Faut-il s’inquiéter pour la conversation de nos enfants ? A en croire l’étude publiée dans la revue anglaise de l’Académie Nationale des Sciences, la réponse est oui. La nouvelle génération qui grandit dans le monde numérique, jonglant entre ordinateurs, tablettes et smartphone, pourrait bien avoir un vocabulaire amoindri.

Scanner le cerveau pour analyser l’apprentissage des mots

L’étude a donc été menée en Angleterre, sur 27 patients volontaires. L’objectif était de trouver quelles zones du cerveau sont activées lors de l’apprentissage de mots. Ainsi, chaque participant avait son cerveau scanné pendant qu’il apprenait des mots totalement inventés. Les chercheurs ont alors pu déterminer que tout passe par l’écoute et l’imitation verbale. Pour qu’un mot soit assimilé, il doit être entendu à plusieurs reprises, puis répété. C’est donc en faisant la conversation que l’on apprend et retient des mots nouveaux. Or, la conversation n’est pas le point fort des tablettes.

Le visuel supplante le sonore

De là, il est aisé de comprendre en quoi les enfants qui ont grandi au 21ème siècle risquent d’avoir un vocabulaire réduit. En effet, ils sont de plus en plus absorbés par les ordinateurs, tablettes et autres gadgets numériques. Dans le Daily Mail, le Dr Catani, spécialiste de l’Institut Psychiatrique du King’s College de Londres s’inquiète de ce phénomène. Pour lui, « les enfants apprennent par d’autres moyens, par des supports visuels plus que sonores. Nous avons donc moins de temps pour se parler les uns les autres ». Résultat, les enfants manquent de conversation et ont de fortes chances de posséder moins de vocabulaire que leurs parents et leurs grands-parents qui, en moyenne, connaissent 30 000 mots une fois adultes !

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre blog, ici.

Publicités