Dépenses d'éducation

Un récent rapport de l’OCDE souligne que parmi les pays riches, la France est l’un de ceux qui investit le moins dans l’éducation. Une conclusion préoccupante quand on sait que le mal n’est pas récent et qu’il ne va probablement pas aller en s’arrangeant.

L’OCDE vient de publier son rapport « Regards sur l’éducation 2013« . La France y apparaît dans la moyenne de l’OCDE, aux côtés de du Mexique ou de la Turquie. Après avoir analysé ce rapport sous un angle différent, l’Observatoire des Inégalités souligne combien ces résultats sont inquiétants.

La France à la traîne

Selon cet Observatoire, il est plus pertinent de mettre en parallèle la France avec 14 pays qui lui ressemblent, à savoir les plus riches et les plus peuplés. Avec cette comparaison, la France est tout bonnement dernière en matière de dépense par élève au primaire (6 622$ par élève), 7ème pour le secondaire (10 877$) et seulement 11ème pour l’enseignement supérieur (15 067$). Plus globalement, avec 6,3 % de son PIB dédié à l’éducation, la France est classée 9ème.

Un classement inquiétant

Ce rapport est préoccupant pour plusieurs raisons. D’abord, le classement en lui-même est mauvais : il implique que la France investit moins que ses partenaires dans l’éducation. Mais c’est surtout l’écart avec les pays qui investissent le plus qui est alarmant. Ainsi, la France est bien loin des plus assidus : Norvège, États-Unis et Danemark. À ce titre, la Norvège investit deux fois plus d’argent pour l’éducation d’un élève de primaire que la France. En matière d’enseignement supérieur, le gouvernement américain dépense 10 000$ de plus que nous.

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre blog, ici.

Publicités