Claque3

Effet coup-de-poing d’une campagne de pub télévisée contre les claques. Ce clip lancé mardi par la fondation pour l’enfance a pour objectif de convaincre qu’une claque peut avoir des conséquences néfastes sur les enfants.

 « Il n’y a pas de petite claque » affirme le film de 30 secondes. Une mère au téléphone, excédée par les bruits de son enfant, lui donne une gifle. Le geste est filmé au ralenti décomposant chaque impact sur le visage du garçon. La joue, les mâchoires et la bouche tremblent sous le coup… Le message est sans appel : la violence envers son enfant est à proscrire car elle n’est en aucun cas éducative.

 Des conséquences physiques et psychologiques

 Ce spot contre les « violences éducatives ordinaires » explique aux parents que ce geste n’est pas anodin. Physiquement, un hématome, un tympan perforé, ou des lésions au niveau du cerveau peuvent être les conséquences d’une gifle. Mais pas seulement. Les répercussions psychiques sont toutes aussi considérables. « On voit la peur s’installer, mais aussi l’incompréhension, parce que pour la même bêtise hier il n’y a pas eu la petite claque », explique le dr Emmanuelle Piet au micro d’Europe 1. « Cela donne l’impression d’adultes peu fiables » et un discours contradictoire « frapper, c’est aimer » ajoute la coordinatrice de la campagne.

 Un objectif radical

 La campagne s’attaque au fait même de recourir à un geste violent. À long terme, l’idée est de proscrire définitivement la claque. Cette mesure déjà en vigueur dans 32 autres pays, vise les 85 % de parents français qui avouent avoir la main leste. Mais alors comment réagir ? « La main est commandée par le cerveau, elle ne part jamais toute seule » assure le Dr. Il suffit de mettre un cache-prise lorsque l’enfant met les doigts dans la prise ou bien comprendre les dessous d’une crise en discutant avec lui. La violence ne résout rien, il faut y réfléchir à deux fois quand on veut punir son enfant.

Découvrez la campagne de pub, ici

 Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre blog, ici

 

Le 19/06/2013

Publicités