Infos à retenir 14

De nouvelles informations en lien avec l’enfance et la famille alimentent l’actualité. Voici les quatre actus du moment qui ont retenu l’attention de la rédaction de PsychoEnfants.

Quand le cinéma d’horreur s’invite en classe

Lundi 10 Juin, des enfants d’une classe de 6ème du collège Jean-Baptiste Clément à Colombes rentrent chez eux, visiblement troublés. Rien de plus normal quand on sait qu’ils ont assisté à une projection d’une vingtaine de minutes du film d’horreur Saw, en cours de mathématiques. Vraisemblablement à l’initiative d’un élève, le choix de ce film qui met en scène une violence extrême et gratuite (interdit aux moins de 16 ans en France) a été approuvé par le professeur, qui avait fini son programme. D’après les témoignages d’enfants de la classe, certains pleuraient, d’autres étant même sortis pour aller vomir… Choqués, les parents des élèves concernés comptent bien porter plainte contre le professeur. Ce dernier a été suspendu à titre conservatoire.

La responsable d’un collège menacée avec une arme par la mère d’un élève

Si les agressions verbales, parfois physiques, de professeurs ou de personnels scolaires reviennent régulièrement dans l’actualité en France, cette fois, un pas supplémentaire a été franchi. En effet, mardi, la mère d’un élève de 3ème d’un collège de Nice a menacé la responsable adjointe avec un pistolet, la menaçant de mort. En cause, une décision d’orientation de son fils vers une seconde professionnelle qu’elle n’aurait pas acceptée. L’échange entre la responsable et l’élève avait déjà été vif, mais a dégénéré lors de l’arrivée de la mère. Celle-ci s’est rendue à la police en fin de journée, permettant ainsi la perquisition de son domicile, auquel les policiers ont retrouvé plusieurs armes factices.
Cette agression fait écho à celle, il y a 2 mois, de la directrice d’un collège des Hautes-Pyrénées. Un père furieux du mot d’un professeur dans le carnet de son fils avait alors mâché puis recraché le mot au visage de la directrice. Le père a depuis été condamné à 210€ d’amende.

Nouvelle enquête sur le harcèlement au travail

L’université de Toronto vient de publier les résultats d’une enquête portant sur le harcèlement au travail. Les chercheurs ont envoyé par e-mail des questionnaires à plus de 1700 employés du privé et du public. On y trouvait des questions portant directement sur le harcèlement mais aussi des questions sur les enfants des employés et sur le temps qu’ils leur consacraient. Au regard des réponses renvoyées, il apparaît que les pères trop attentionnés envers leurs enfants seraient plus sujets au harcèlement que les autres : manque de respect, moqueries… À l’inverse, ce sont les femmes pas assez attentionnées qui se révèlent êtres sujets aux brimades de leurs collègues. En résumé, les clichés de genre risquent de perdurer encore quelques temps…

Valérie Trierweiler s’engage dans la lutte contre les violences faites aux enfants

À l’occasion d’un colloque organisé aujourd’hui même au Sénat, la première dame de France s’est exprimée sur le sujet sensible de la maltraitance des enfants, dont elle souhaite faire une « grande cause nationale ». Rappelant que « deux enfants meurent chaque jour de maltraitance », elle a insisté sur la nécessité de « commencer par briser le silence ». Lucide sur son statut de première dame, elle affirme ne pas agir en « femme politique » ou en « médecin ». Son objectif est simple : mobiliser un peu plus de médias, au service d’un « combat qu’il ne faudra jamais lâcher ». Rappelons que ce colloque coïncide avec la 12e journée mondiale contre le travail des enfants, organisée mercredi, faisant de la protection des enfants un thème plus que jamais d’actualité.

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre blog, ici.

Publicités