Infos à retenir

De nouvelles informations en lien avec l’enfance et la famille alimentent l’actualité. Voici les quatre actus du moment qui ont retenu l’attention de la rédaction de PsychoEnfants.

Le message du Pape sur l’exploitation des enfants

Lors de son audience du mercredi 12 juin, également journée mondiale contre le travail des enfants, le pape François a tenu à interpeller les acteurs internationaux sur cette « forme cachée d’exploitation ». Soulignant les abus fréquents auxquels sont soumis les enfants qui travaillent, « surtout dans les pays pauvres », le pape n’a pas hésité à employer les termes de « réel esclavage » ou de « plaie ». Il a insisté sur le fait que ces enfants sont privés de tout, maltraités et isolés, alors que le rôle des familles est avant tout de les faire jouer et de leur transmettre de l’amour. Une situation face à laquelle il souhaite que la communauté internationale prenne « des mesures encore plus efficaces ».

Le Mali visé par l’ONU pour l’enrôlement d’enfants soldats

Hier, l’Organisation des Nations Unies a rendu son rapport annuel sur les enfants dans les conflits armés. On note l’entrée d’un nouveau venu sur la liste noire de l’ONU : le Mali. Ainsi, des enfants de 12 à 15 ans seraient employés par des groupes armés maliens, islamistes et rebelles touaregs confondus. À ces enrôlements forcés s’ajouteraient, toujours selon l’ONU, des violences sexuelles courantes contre les jeunes filles. Celles-ci sont même parfois contraintes de se marier à des combattants. Enfin, le rapport pointe du doigt le problème du manque d’accès à l’éducation, 80 % des enfants du Nord-Mali ne recevant actuellement aucune éducation.

Un nouveau cas d’un père divorcé qui s’enchaîne à une grue

Ce genre d’action médiatique commence à devenir récurrent. Mercredi, Goran Markovic s’est enchaîné à la nacelle d’une grue située devant le Palais de Justice de Thonon-les-Bains. La raison ? Cet homme s’estime lésé par la justice qui, suite à son divorce, lui interdit de voir ses trois enfants en dehors d’un centre médiatisé. En effet, son ex-femme aurait déposé des plaintes pour violence à son encontre. Des accusations que nie le père de famille. C’est donc par désespoir qu’il a décidé de monter dans cette nacelle. Redescendu après quelques heures, il a été reçu par le Président du tribunal de grande instance de Thonon-les-Bains, qui lui a conseillé d’agir en justice, un appel étant toujours possible.

Des enfants à l’amende

Voilà un fait divers pour le moins surprenant. La semaine dernière, comme chaque jour, les écoliers de Chalonge, en Isère, se rendent à la cantine en bus scolaire. Jusque-là rien d’anormal, sauf que cette fois, des contrôleurs décident de vérifier les titres de transport de tous les enfants. Or, une bonne partie d’entre eux a oublié sa carte en classe. Résultat, les contrôleurs dressent des procès-verbaux aux enfants âgés de 4 à 10 ans et distribuent des amendes de 70 à 86€ à remettre aux parents. Face à cet incident surprenant, le Conseil Général de l’Isère a promis de régulariser les amendes, pour ceux qui possèdent bien un titre de transport, et surtout d’éviter que ce genre de situation se reproduise.

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre blog, ici.

Publicités