Bébéok

Les enfants âgés de moins de 3 ans n’enregistrent pas les informations qui proviennent de leur environnement. La raison ? Une mauvaise mémoire à long terme. C’est ce qu’affirment les neuroscientifiques, Paul Frankland et Sheena Josselyn, de l’hôpital de Toronto.

Lors d’une présentation au congrès annuel de l’association canadienne des neurosciences, les chercheurs ont expliqué le phénomène de l’« amnésie infantile ». La formation de nouveaux neurones dans le cerveau entraînerait l’oubli d’ancien souvenir. L’« amnésie infantile » serait-elle la cause de la répétition incessante de bêtise chez les jeunes enfants ?

 Une étude chez les souris

Une étude préalable a été faite chez les souris pour comprendre le phénomène agissant sur les souvenirs. En ralentissant le développement des neurones des jeunes souris, une amélioration de leur mémoire s’est observée. Les chercheurs ont donc établi un lien de causalité étonnant entre la production de nouveaux neurones et la diminution de la capacité de la mémoire à long terme.

Une mémoire insuffisante

Avant trois ans, les cellules du cerveau des enfants se développent rapidement au niveau de l’hippocampe, zone spécialisée dans l’encodage des informations. Du coup, l’énergie que ces cellules produisent ne sert plus pour enregistrer les informations mais pour produire de nouveaux neurones. La conséquence ? Un stockage défaillant de souvenirs qui les conduiraient nos enfants à réitérer leurs erreurs malgré certaines interdictions.

Retrouvez tous nos articles sur notre blog, ici

Publicités