Tabac

Un sénateur socialiste a proposé à la ministre de la Santé, d’interdire la cigarette dans les voitures où se trouve un enfant. Une proposition qui s’appuie sur une étude britannique*. Elle démontre qu’un mineur passant 10 minutes en voiture avec un fumeur voit son exposition quotidienne aux polluants augmenter de 30 %.

Dans un véhicule à l’arrêt, la concentration de particules toxiques est 11 fois supérieure à celle d’un bar enfumé. Un constant alarmant qui a poussé le sénateur Yannick Vaugrenard de Loire Atlantique a proposé d’interdire aux adultes de fumer lorsqu’un enfant est présent dans l’habitacle. Objectif : éviter le tabagisme passif.

Une idée qui fait son chemin

« Interdire le tabac en voiture est indispensable pour protéger les droits de l’enfant. Il faut faire œuvre de pédagogie. » a précisé le sénateur sur RTL. L’idée n’est pas neuve. La Grèce et certains états américains, notamment, appliquent déjà cette restriction. L’Irlande, le Royaume-Uni et l’Allemagne y songent. Une suggestion que Marisol Touraine, ministre de la Santé, a jugé « intéressante ». Les enfants dont l’entourage fume seraient plus disposés à répéter ce geste en grandissant. Et le tabagisme passif augmente le risque de maladie coronaire de 50 %, 60 % ou 90 % selon l’exposition.

La voiture est un lieu privé

Mais la proposition a pour le moment peu de chance de voir le jour selon la ministre. Car la voiture est un lieu privé. Or la Loi Evin n’interdit la cigarette que dans les lieux publics. D’ailleurs, le sénateur a déclaré que l’objectif était plutôt de faire « prendre conscience qu’il est dangereux de fumer dans des endroits confinés, en particulier dans une voiture. Chaque parent doit se rendre compte de cette négligence. » En France, le tabac tue entre 60 000 et 73 000 personnes par an selon l’Agence Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie.

*Etude écossaise réalisée sur 83 trajets d’une durée moyenne de 27 minutes, publiée dans la revue spécialisée Tobacco Control

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre site, ici.

Publicités