Redoublement

Le 15 mars 2013, les députés ont adopté un amendement pour limiter considérablement le redoublement. Un bouleversement pour un pays champion d’Europe dans ce domaine. Des solutions alternatives existent déjà. Le gouvernement veut les rendre plus efficaces.

Le redoublement devra devenir « exceptionnel ». François Hollande avait annoncé sa volonté dès le mois d’octobre. Vincent Peillon, le ministre de l’Education nationale a suivi les consignes. Selon eux, le redoublement est coûteux pour les collectivités territoriales et inefficace pour les élèves. Pas question de supprimer ce procédé pour autant rappelle M. Peillon : « Le redoublement peut être utile » dans certain cas, « mais l’objectif est de les diminuer dans un point de vue pédagogique ».

La France, mauvaise élève

La France est championne du redoublement parmi tous les pays de l’OCDE. Avec un taux de 38% d’élèves de 15 ans ayant redoublé au moins une fois durant leur scolarité, la France devance tous les pays occidentaux. Pourtant, le coût pour l’Etat est élevé : 2 milliards d’euros par an selon le Haut Conseil de l’Education. En outre, leur efficacité reste à prouver car les pays à forts taux de redoublement affichent de moins bonnes performances globales explique l’OCDE. Enfin, ils affectent l’état mental des élèves : baisse de motivation, sentiment de contre-performance, stigmatisation…

Les remèdes envisagés

Le redoublement témoigne d’une réalité. Certains élèves ont des difficultés didactiques et n’ont pas le même niveau scolaire que certains de leurs camarades. Il faut donc trouver des alternatives au redoublement. Le gouvernement propose de renforcer trois méthodes. Accroître la scolarisation des enfants de moins de trois ans, avoir recours aux enseignements complémentaires au collège et renforcer le suivi entre école et collège pour éviter le « trou noir » de cette transition. La France pourrait également prendre exemple sur ces voisins finlandais et néerlandais qui se situe en haut du classement de performance éducative.

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre site, ici

Publicités