Autisme

Un jeune garçon atteint d’autisme de Kanner a vu les symptômes de la maladie reculer après l’implantation d’électrodes dans son cerveau. C’est, en effet, ce que rapporte la revue Frontiers in Human Neuroscience de janvier.

Le docteur Volker Sturm et son équipe de l’hôpital universitaire de Cologne ont implanté des électrodes dans le cerveau d’un jeune garçon de 13 ans, atteint d’autisme. Cette opération, une première mondiale, avait pour but de stimuler le cerveau afin d’atténuer ses symptômes. Réalisée en 2011, les résultats de cette opération ont été publiés le 21 janvier 2013 dans la revue Frontiers in Human Neuroscience. Deux ans après, les symptômes de l’enfant se seraient améliorés, mais son comportement reste dépendant des électrodes.

Une diminution des symptômes

Le jeune adolescent est atteint d’une des formes les plus sévères de ce syndrome : l’autisme de Kanner. À cause de cela, il est incapable de regarder quelqu’un dans les yeux, n’exprime aucun mot et surtout, peut se mutiler grièvement. Il souffre également d’une infirmité motrice cérébrale et se trouve confiné dans un fauteuil. Devant l’inefficacité des médicaments et des sédatifs à calmer ses crises, les médecins allemands ont décidé d’agir. Ils ont donc implanté des électrodes dans son cerveau au niveau de l’amygdale, zone notamment impliquée dans l’interprétation des émotions. Si les effets de la stimulation cérébrale profonde ont permis de diminuer les symptômes de l’autisme, l’efficacité du traitement n’est que temporaire. Les électrodes implantées fonctionnent grâce à des piles qui se déchargent au bout de 44 semaines.

Un travail à poursuivre

Deux ans après l’opération, certains symptômes semblent s’être améliorés. Le nombre de ses attaques auto-dirigées a diminué. Il ne refuse plus le contact visuel et commence à utiliser des mots simples pour s’exprimer. Mais si les premiers résultats semblent encourageants, la spécificité du cas fait qu’il est difficile d’attester l’efficacité de la thérapie. Un travail à plus grande échelle devra être mené pour aboutir à des conclusions plus probantes.

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre site, ici

Publicités