allaitement

Selon une nouvelle étude menée par une équipe de l’Inserm*, les enfants allaités bénéficieraient d’un développement psychomoteur légèrement plus rapide.

Une équipe de chercheurs de l’Inserm a observé la cohorte d’enfants Eden. Celle-ci a été créée en 2003 et rassemblait à l’époque plus de 2000 femmes enceintes dans le but d’analyser ce qui peut influencer le développement des enfants. 70% des bébés de cette cohorte étaient allaités à la sortie de la maternité, 35% l’étaient toujours quatre mois plus tard. Deux ans après, les chercheurs ont demandé aux parents d’indiquer sur cent mots ceux que leur enfant disait déjà. L’année d’après, ils leur ont demandé si leur petit était capable d’effectuer certaines tâches comme tenir un crayon, s’habiller tout seul, tracer un cercle… Le premier questionnaire a été noté sur 100 et le second sur 300.

De meilleurs résultats

L’étude a alors révélé que les enfants allaités prononçaient spontanément environ 3,7 mots de plus (sur 100) que les autres à 2 ans et que leur développement psychomoteur était supérieur de 6,2 points à 3 ans. « A cet âge, les filles d’EDEN prononcent en moyenne neuf mots de plus que les garçons. Il s’agit donc d’une différence modeste, plus faible que celle observée entre les deux sexes », explique Barbara Heude, coauteur des travaux. « De même, elle est plus faible que celle observée entre les enfants dont les parents lisent une histoire tous les jours et les autres. Néanmoins, ces résultats sont significatifs et suggèrent que l’allaitement est l’un des nombreux facteurs qui peuvent expliquer les différences de développement cognitif entre les enfants ».

Des pistes à suivre

Enfin, plus l’allaitement avait été long et plus les résultats étaient bons. La chercheuse estime que c’est notamment grâce aux acides gras essentiels, oméga 3 et 6 contenus dans le lait maternel. Ceux-ci sont en effet très importants pour le développement cérébral. L’étude sera poursuivie pour vérifier si ces bénéfices perdurent à 5 ans.

* Institut National de la Santé et de la recherche Médicale

Retrouvez tous nos articles sur www.psychoenfants.fr

Publicités