comptines

Une chercheuse française a étudié l’évolution des interactions entre un bébé et sa mère qui lui chante la célèbre chansonnette « Ainsi font, font, les petites marionnettes… ». Elle a découvert que la mère et l’enfant réagissent différemment en fonction de l’âge de celui-ci.

Rare sont les parents qui n’ont pas chanté « Ainsi font, font, font les petites marionnettes » à leurs tout-petits. Cette chansonnette est ce qu’on appelle une «chanson-action ». C’est-à-dire une chanson qui combine une mélodie et des mouvements, et qui existe dans toutes les langues. Plus intéressant encore, les scientifiques étudient cette comptine car elle révèle les interactions entre le bébé et sa mère. C’est une chercheuse française, Anne Delavenne, psychologue de la musique à l’université Paris Nanterre, qui a fait ce constat en filmant 18 mamans et leur bébé à l’âge de 3 mois, puis de 6 mois.

Des variations de tempo

Ces travaux publiés dans la revue Infant Behavior & Development de février 2013 montre que le comportement de la maman évolue en fonction de l’âge de son bébé. Quand l’enfant a 6 mois, les mamans répètent le refrain de la chanson deux fois plus souvent. De plus, le tempo est généralement plus lent à 6 mois qu’à 3. Enfin, la dernière strophe voit sa fin (« … s’en vont ») légèrement plus marquée. « À l’évidence, les micro-variations du tempo et les allongements de fin de phrase ont des fonctions bien spécifiques comme de soutenir l’attention », souligne Anne Delavenne sur le site du Figaro.fr. Elle a noté que les mamans chantent de façon plus régulière avec les garçons et qu’au contraire la musicalité est plus souple avec les filles. « C’est peut-être lié à l’émergence du babillage chez le bébé », déclare la scientifique. « La mère marquerait plus nettement les éléments que son enfant commence à produire lui-même pour soutenir son développement. »

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre site, ici

Publicités