depresion

Une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Cambridge, publiée dans l’édition du 28 novembre de la revue PLoS One, met en avant deux facteurs  de risque de dépression chez l’adolescent : des événements difficiles et une prédisposition génétique.  

La dépression chez l’adolescent est généralement due à une enfance difficile. Mais d’après cette nouvelle étude, un autre facteur serait également responsable d’un comportement dépressif chez l’adolescent : la prédisposition génétique qui agirait comme un booster de risque.

Sérotonine et traumatismes

L’étude a été réalisée sur un groupe de 238 adolescents. Leurs mères ont également été interrogées sur l’éventuelle exposition de leurs enfants à des conflits ou traumatismes avant l’âge de 6 ans. Au terme de cette étude, les chercheurs ont mis en évidence que la dépression chez certains adolescents serait renforcée par une prédisposition génétique et l’exposition à l’adversité (conflits familiaux, instabilité, décès, maladie…). Cette prédisposition génétique concerne le gène 5-HTT transporteur de la sérotonine, une molécule hormonale qui agit sur l’humeur, et dont un faible taux provoque des troubles émotionnels, un état d’anxiété.

Une affaire de longueur

Chaque être humain possède l’une des trois formes de ce gène 5-HTT :  soit deux copies « longues », soit deux « courtes », soit une « longue » et une « courte ». Le cas de deux copies courtes associées à des événements traumatisants durant l’enfance aurait une influence sur la sensibilité et induirait une plus grande vulnérabilité face à la dépression. En revanche, les personnes ayant été confrontées à des traumatismes mais possédant deux copies longues présentent toujours un taux relativement faible de dépression. Ce serait donc le gène « court » qui serait responsable de cette faille puisque même les ados ayant une copie courte et une copie longue de ce gène, et ayant connu des épisodes douloureux, seraient davantage prédisposés à la dépression que ceux en ayant deux longues.

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre site, ici

Publicités