Violencen ok

Un sondage Ifop, commandé par l’association Paroles de femmes, rend compte des violences faites aux femmes. Deux sur trois, âgées de 18 à 25 ans, ont été victimes de violences sexistes. Selon l’étude, elles commenceraient dès le collège.

L’association Parole de femmes a mis en place depuis quatre ans des modules d’égalité dans les établissements scolaires pour faire un point sur les violences faites aux femmes.  Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En France, 68% des femmes de 18 à 25 ans avouent avoir subi au moins un type de violences sexistes. Moqueries, agression verbale et parfois même agression sexuelle.

Des constats alarmants

45% des victimes de harcèlement, d’acte violent ou à caractère sexuel ont entre 15 et 20 ans. Plus étonnant encore, entre 10 et 15 ans, 38% avouent avoir déjà vécu ces mêmes violences qui conduisent de nombreuses adolescentes à connaître une certaine « détresse psychologique ».  Les raisons de ces agressions sexistes seraient dues aux nouveaux phénomènes de société comme les bandes (66%), l’influence des valeurs transmises (62%) mais aussi Internet (22%) que les jeunes utilisent sans limite d’accès.

Le gouvernement se mobilise

À l’occasion d’un comité interministériel aux droits des femmes, convoqué par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, le gouvernement s’est prononcé vendredi en faveur d’un plan visant à réduire ces inégalités hommes-femmes. Comme l’avait annoncé Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes,  son plan « ABCD de l’égalité » devrait voir le jour dès la rentrée 2013. Les cours des élèves de grande section de maternelles jusqu’au CM2 seront axés de manière à réduire les stéréotypes. Des actions de sensibilisation seront mises en place dans les collèges et lycées. Au programme : lutte contre le harcèlement, rappel sur les violences sexistes, éducation au respect et à l’égalité. La dernière mesure concernera les enseignants et les acteurs de l’éducation. Une formation sera mise à leur disposition dans les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (Espe): les « stéréotypes de genre ». Une loi devrait être adoptée avant l’été 2013, comme l’avait promis François Hollande dans son programme présidentiel, pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Vidéo:
Egalité homme-femme: les mesures prises par le gouvernement

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre site, ici

Publicités