Selon une étude réalisée aux Etats Unis, la puberté serait de plus en plus précoce. Si l’âge moyen des premiers signes de puberté est de 12 ans, beaucoup de jeunes adolescents, garçons ou filles, sont concernés dès 8 ou 9 ans.

L’American Academy of Pediatrics a réalisé une étude auprès de 4100 enfants. A partir de la taille des organes génitaux et de l’apparition de poils pubiens, considérés comme les premiers signes de puberté, les résultats ont révélé une précocité grandissante au fil des années.

L’évolution est telle que les premiers signes de puberté chez les garçons apparaitraient de 6 mois à deux ans plus tôt qu’au début des années 90. L’étude a révélé des différences culturelles, les Afro Américain sont les plus précoces. Ils auraient en moyenne au moins un an d’avance sur les caucasiens ou hispaniques.

Côté fille, si l’âge moyen de la puberté est estimé à 12 ans pour les filles, aujourd’hui, certaines sont réglées dès 8 ou 9 ans. Plus fréquente chez les filles, la précocité concernerait huit filles pour seulement deux garçons. Ces enfants à la puberté précoce seront aussi plus fragiles psychologiquement.

Quelles sont les conséquences et les raisons d’une puberté précoce? Nicole Hortanse, psychologue spécialisée dans le développement de l’adolescent répond à nos questions.

Quelles sont les raisons d’une puberté de plus en plus précoce ?

De plus en plus d’aliments contiennent des hormones, à partir de cela, le développement est plus rapidement enclenché. Nos enfants sont nourris différemment qu’il y a dix ou vingt ans. Cette maturation sexuelle précoce s’accompagne d’une maturité psychologique précoce par le biais d’un accès libre à des sites d’information, des apprentissages, une éducation sexuelle… Tout cela favorise la précocité.

Quelles sont les conséquences d’une puberté précoce sur le développement de l’enfant ?

Les enfants qui ont une métamorphose plus tôt grandissent plus vite. Très souvent, ces enfants précoces arrivent à être grand tôt, alors qu’ils sont encore petits. Ils dépassent physiquement la phase de l’enfant, mais pas mentalement. Le décalage se fait, autant vis à vis de l’image qu’ils ont d’eux-mêmes que de celle qu’ils renvoient. Lorsque les signes se remarquent, beaucoup de questions leur viennent : « Suis, je normal ? Ai-je encore ma place pour jouer avec les autres? Comment me comporter ? ».

Psychologiquement, n’est ce pas difficile à assumer ?

Les enfants font beaucoup de différence, de sélection entre eux, peuvent être cruels. Il y a un malaise, un sentiment de mal-être. Mais cela peut aller dans les deux sens: l’un voudrait être davantage formé en voyant des jeunes plus avancés ou au contraire, un  autre se sent encore trop enfant dans un corps changeant, qu’il ne maitrise pas. Mais la puberté précoce est réellement plus difficile pour les filles chez qui les attributs se voient plus facilement.

Cette puberté précoce peut donc être néfaste pour l’enfant…

Chacun passe par des phases de développement qui sont nécessaires. Un enfant précoce physiquement mais pas mentalement est automatiquement un enfant qui souffre. Car dès les premiers signes de puberté, ils seront observés autrement. Le regard des autres est très difficile pour les petites filles. Dans une société ou le corps et l’apparence compte énormément, il n’est pas évident d’assumer le regard des hommes.

Cette étude a aussi révélé des différences de précocité selon les ethnies, peut on l’expliquer ?

Ces différences sont liées aux gènes avant tout. C’est le cas pour les Africains mais aussi pour les indiennes. C’est aussi pour cela que les filles sont mariées très tôt dans ces pays. La puberté est considérée comme une maturité, un passage à l’âge adulte. Cela pose problème car même si au niveau hormonal elles sont en mesure de créer, elles risquent quand même leur vie. Les hormones ont travaillé mais le corps n’a pas encore totalement suivi et n’est pas prêt à procréer.

Si ce phénomène de précocité est courant chez les filles, il reste exceptionnel chez les garçons. Comment expliquer cette différence d’évolution entre les garçons et les filles ?

C’est hormonal et génétique. Certains enfants ne sont pas spécialement grands de taille mais se développe physiquement très tôt. Dans les cultures occidentales les enfants ayant une puberté précoce sont généralement les enfants de grandes tailles. Dans ce cas, c’est davantage lié à l’alimentation. Cela dépend aussi des origines, dans les pays africains, les garçons se développent parfois plus tôt que les filles.

Si les raisons se trouvent dans la société, qui elle même ne cesse d’évoluer, pensez-vous que l’on puisse assister dans quelques années à encore plus de précocité?

Dans les cultures maghrébine ou africaine principalement, on rencontre des enfants qui, à 7 ans sont déjà formé. On en parle peu car le but n’est pas de promouvoir ce phénomène. C’est surprenant pour l’enfant car ça lui enlève quelque chose. Son corps n’est pas le reflet de son mental. On ne peut prévoir ce qui arrivera dans quelques années, mais le phénomène n’est pas inconnu.
Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre site, ici

Publicités