Selon une vaste enquête rendue publique mardi 4 septembre 2012, nos ados mangent mieux, ont plus d’amis mais dorment moins.
 
Les 11-15 ans passés au crible
 
S’ils sont de plus en plus connectés grâce aux réseaux sociaux, et comptent donc un réseau plus large d’amis, les jeunes collégiens de 11 à 15 ans montrent encore quelques faiblesses. Cependant, malgré la découverte, de plus en plus précoces de l’alcool, du tabac et du cannabis, « le bilan reste globalement positif » selon François Beck, responsable des enquêtes à l’Institut national de prévention de l’éducation pour la santé (Inpes),  dont les données ont été récoltées en 2010 auprès de 11 638 collégiens français.
 
Tous les quatre ans, sous l’égide de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce questionnaire permet de mesurer l’évolution des comportements en termes de santé des jeunes de 11 à 15 ans. Ce dernier est notamment réalisé dans le cadre d’une large enquête effectuée simultanément dans 40 pays, principalement européens, auxquels s’ajoutent les États-Unis et le Canada.
 
Plus de fruits et légumes, moins de sucreries
En nette augmentation, la consommation des fruits et légumes, qui place la France dans le peloton de tête des pays étudiés : 45% des collégiens déclarent manger des légumes au moins une fois par jour, contre 42% en 2006. Pour les fruits, les chiffres grimpent de 31% à 39%.
 
Les sucreries ont elles moins de succès, leur consommation étant passé de 28% à24%. Les sodas eux ont par contre toujours autant la côte. Un problème bien français à pointer, la prise des petits déjeuners. Seulement 58% de nos jeunes prennent le temps de se nourrir le matin, sans doute en raison du manque de temps, des horaires d’écoles matinaux de l’école et du stress scolaire.
 
Les jeunes Français ont rattrapé leur retard sur leurs congénères européens sur un point : ils sont désormais tout autant accros qu’eux à Internet et au téléphone portable. À 15 ans, 68% des filles et 50% des garçons les utilisent quotidiennement.
 
De « vrais » amis dans la vraie vie
Si l’on a longtemps craint pour nos ados de les voir de plus en plus accros aux nouvelles technologies, les collégiens déclarent avoir une vie amicale plus riche et variée qu’en 2006. 93% d’entre eux affirment avoir au moins trois véritables amis sur qui ils peuvent réellement compter. Connectés en permanence, ils éprouvent moins le besoin de se retrouver dehors le soir.
 
Plus de dodo, mais moins de sport
 
Mais cela a néanmoins des conséquences sur leur sommeil. Les jeunes adolescents dorment de moins en moins, au grand désespoir des médecins. Le temps de sommeil passe de 9h10 en 6ème à 8h08 en 3ème. L’usage d’Internet le soir en serait le principal responsable puisqu’il réduirait le sommeil de 30 à 45 minutes. Autres chiffres qui démontrent l’influence néfaste des nouvelles technologies sur le sommeil : les jeunes munis d’un téléphone portable avec Internet ne dorment que 7h59 tandis que ceux qui lisent un livre avant de s’endormir dorment 8h52, soit quasiment une heure de plus.
 
Autre nouveau phénomène, nos adolescents se bougent moins ! Moins de sport et moins d’activités physiques, ce qui place la France au 34ème rang sur 40… Moins d’un tiers des jeunes pratique une activité physique quotidienne suffisante.
 
La cigarette en hausse
Les années “collège“ sont aussi celles des nouvelles découvertes : tabac, alcool ou cannabis : leur usage est en constante augmentation de la 6ème à la 3ème et 16% des élèves de 3ème fument régulièrement. Un tabagisme régulier qui s’installe progressivement pendant cette période. La consommation de cannabis touche 2% des jeunes de 15 ans. En 3ème, l’étude nous affirme qu’un collégien sur quatre déclare s’être déjà essayé à cette drogue au moins une fois.
Retrouvez tous nos articles sur notre site, ici
Publicités