Après l’affaire du tueur de Grigny, voilà qu’éclate un nouveau scandale en Essonne : les parents de trois ados ont été mis en examen vendredi après les avoir affamés, enfermés dans leur chambre et maltraités.

Des parents tortionnaires

 Tout commence par les services sociaux : interpellés  par la maigreur anormale de ces adolescents de 14, 15 et 16 ans , ils décident de mener l’enquête. Ils découvrent alors, après l’analyse des médecins pédiatres, que les adolescents étaient victimes de sévices par leurs propres parents qui les privaient de repas et les enfermaient dans leur chambre. Réduits à cet état de privation, les ados présentaient des côtes visibles sur le torse. L’un d’eux souffre d’ailleurs d’un retard de croissance irréversible.  Le dossier transmis au parquet, les parents ont été interpellés mardi 10 juillet et ont été placés sous contrôle judiciaire vendredi dernier.

Les cadets épargnés

 Le détail qui intrigue les observateurs est que dans cette famille de cinq enfants, il n’y avait que les trois plus âgés qui étaient victimes de maltraitance.  En effet, les cadets âgés de 6 et 9 ans étaient au contraire choyés par leurs parents. En bonne forme physique, leur opulence contrastait de façon surprenante avec la maigreur extrême de leurs aînés. Il faut dire que les plus jeunes avaient droit à du chocolat après le dessert voire  des gâteaux devant la télé, tandis que les aînés n’obtenaient que difficilement un bouillon le soir.

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre site, ici

Publicités