Les familles atypiques ont le vent en poupe ! C’est en tout cas ce que semble suggérer une nouvelle loi, actuellement en cours d’étude en Californie, qui autoriserait le fait d’avoir trois parents légaux par enfant … Et plus si affinités !

Vers une légalisation du troisième parent

Autorisé au Canada depuis 2007, en Angleterre depuis mars dernier, le fait d’avoir 3 parents fait en ce moment objet de réflexion des parlementaires californiens. Un débat qui n’est pas sans lien avec les lois votées ces dernières années, au Delaware et dans le district de Columbia, qui permettent à un troisième parent d’être reconnu officiellement et de profiter des mêmes droits et responsabilités que les parents adoptifs.
En France, la dénomination officielle et juridique de « troisième parent » n’existe pas même si cette figure semble parfois s’incarner sous les expressions « tuteur légal » ou « tiers personne digne de confiance ».

Une loi qui reflète les tendances familiales actuelles

Difficile au 21ème siècle de s’en tenir au schéma binaire traditionnel « Papa-Maman » face aux évolutions qui traversent les familles : monoparentales, recomposées ou homoparentales, elles ne constituent pas toujours un repère fixe pour l’enfant. En effet, avec l’évolution des mœurs et des mentalités, ce dernier se construit à l’aide de figures parentales de plus en plus diverses qui peuvent par exemple s’incarner dans le rôle du beau-père, de la belle-mère, voire de la « deuxième maman » ou du « deuxième papa » dans le cas des couples homosexuels.

Des repères bouleversés

Le fait de reconnaître un troisième parent représente une certaine transgression dans le traditionnel couple parental : accepter d’accorder l’autorité parentale à une tiers personne marque donc l’entrée de la famille dans une spirale de reconstruction, de redéfinition et de remodelage d’une structure familiale fluctuante. Une restructuration juridique qui, aujourd’hui, donne davantage le primat à l’affectif qu’au biologique. De fait, on peut se demander si ces ajustements juridiques, en fonction d’aléas affectifs, ne vont pas participer à l’éclosion de familles de plus en plus atypiques et des formes de parentalités très diverses.

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre site, ici

Image : FreeDigitalPhotos

Publicités