D’après des chercheurs américains, vivre au contact d’un animal de compagnie passant au moins une partie de sa journée à l’extérieur, renforcerait leur système immunitaire. Loin d’être une première, des chercheurs avaient déjà révélé que le contact d’une femme enceinte avec des animaux de ferme, prévenait des risques d’allergie chez l’enfant.Diminution des symptômes d’infection respiratoire

 Si les animaux domestiques sont portés responsables de nombreuses manifestations allergiques, différentes études témoignent à l’inverse, des bénéfices pour les bébés de 0 à 1 an de vivre avec. L’étude, réalisée sur un échantillon de 397 enfants finlandais, indique que les bébés vivant au contact d’animaux domestiques, verraient leurs chances de manifester des symptômes d’infection respiratoire réduites de 30%, et de moitié pour les infections de l’oreille. Par ailleurs, les bébés présentant déjà ce même type d’infections et vivant au contact d’animaux de fourrure, nécessiteraient moins de traitements antibiotiques par rapport à ceux vivant sans.

 D’autres études tendent néanmoins à contredire ces mêmes conclusions. Tandis que certaines d’entre elles révèlent l’absence de bénéfice pour les bébés de vivre à proximité d’un animal de compagnie, d’autres dévoilent une protection relative contre des maladies autres que respiratoires comme les rhumes et les affections de l’estomac.

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre site, ici

Publicités