Un tribunal allemand vient de condamner la circoncision d’un enfant pour motif religieux. Un jugement qui révolte la communauté juive qui y voit une atteinte a la liberté religieuse.

Jugée comme une blessure corporelle, la circoncision des enfants (ablation totale ou partielle du prépuce, ndlr) vient d’être condamnée par la justice allemande pour motif religieux. Le tribunal de grande instance de Cologne a estimé que « le droit d’un enfant à son intégrité physique prime sur le droit des parents ». Il met ainsi en avant que cette modification est contraire à l’intérêt des enfants dans la mesure où « le corps d’un enfant était modifié durablement et de manière irréparable par la circoncision ». Les mamans et papas doivent ainsi attendre que l’enfant soit en âge de décider par lui-même de procéder ou non à cette opération.

Un enfant de 4 ans aux urgences

La justice allemande avait été saisie après qu’un enfant de 4 ans ait été admis aux urgences à la suite de saignements, dus à la circoncision par un médecin. Cette décision devrait servir de jurisprudence et de base légale pour le personnel médical, même si  cette question sera délicate à trancher, les «fondements judéo-chrétiens» étant inscrits dans la loi fondamentale allemande. En Allemagne, plusieurs milliers de garçons nouveau-nés juifs et musulmans se font circoncire chaque année.

Le Conseil central des juifs d’Allemagne a vivement réagi à cette décision judiciaire. Le président du Conseil, Dieter Graumann a annoncé dans un communiqué qu’il s’agissait d’«une intervention insensible, gravissime et sans précédent dans les prérogatives des communautés religieuses».

Retrouvez l’ensemble de nos articles sur notre site, ici

Publicités