Pilule, anneau, patch, implant, stérilet… difficile aujourd’hui de savoir lequel de ces moyens de contraception est le plus fiable. Pourtant, une étude américaine le révèle : le stérilet serait bien plus efficace que la pilule pour éviter de tomber enceinte.

Malgré les précautions qui existent aujourd’hui, les femmes ne sont pas à l’abri d’une grossesse par accident. Toutefois, certains moyens sont plus sûrs que d’autres. En effet, selon une étude américaine parue mercredi dans la revue médicale The New England Journal of Medicine, les femmes qui portent un stérilet ont vingt fois moins de risque de tomber enceinte que celles qui prennent la pilule ou utilisent un autre moyen de contraception.

Les grossesses non désirées : un problème d’envergure

Aux Etats-Unis, 50% des femmes qui tombent enceinte chaque année ne l’avaient pas souhaité. Et il s’avère que la moitié de ces “accidents“ résulterait d’une déficience du moyen de contraception utilisé.
Par ailleurs le risque de tomber enceinte serait près de deux fois plus élevé chez les femmes de moins de 21 ans qui choisissent la pilule, le timbre transdermique ou l’anneau vaginal, que celui des femmes plus âgées.

Le stérilet : l’allié contraceptif par excellence

Pour éviter au mieux ces accidents, le docteur Brooke Winner, gynécologue de Saint Louis dans le Missouri, prend soin de rappeler que « les stérilets et implants ont un taux de défaillance très faible, de l’ordre de 1%». Une observation que le docteur Jeffrey Peipert, principal auteur de l’étude, vient conforter : «les stérilets et implants sont beaucoup plus efficaces car les femmes peuvent les oublier une fois que leur gynécologue les ont mis en place. » Il ajoute que « le stérilet hormonal est efficace pendant cinq ans et celui en cuivre pour au moins dix ans. »
Le stérilet apparaît alors comme le meilleur moyen… pour que la pilule du lendemain ne soit pas difficile à avaler.

 Retrouvez cet article sur notre site, ici

Image: FreeDigitalPhotos.net

Publicités