Une enquête réalisée par la direction des études du ministère de l’Education démontre que le niveau d’orthographe des élèves de primaire est en constante baisse depuis vingt ans. Le ministère de l’Education a alors annoncé qu’il mettrait en place dans les prochains jours une circulaire afin de refonder l’enseignement.

Cette étude a été menée auprès de plus de 1000 élèves de CM2 entre 1987 et 2007. Le résultat est alarmant. En l’espace de vingt ans, le niveau des écoliers en orthographe a nettement chuté. Sur une même dictée, d’un texte d’une dizaine de lignes, le nombre de fautes est passé d’une moyenne de 10,7 à 14,7. Le pourcentage d’élèves faisant plus de quinze fautes a également augmenté, passant de 26 % à 46 %. Le rapport met en lumière que les fautes commises par les petits écoliers sont essentiellement liées à la grammaire et en particulier à la conjugaison. L’enquête révèle également une baisse significative des compétences dans d’autres domaines comme la lecture ou encore le calcul.

Une circulaire pour refonder l’enseignement

Ces chiffres ont été l’occasion pour le ministère de l’Education de s’interroger sur le système d’enseignement actuel de l’orthographe, jugé primordial à la réussite des élèves et à la maîtrise de la langue française. Une circulaire sera adressée dans les prochains jours à tous les enseignants de CE2, CM1 et CM2. Elle devrait permettre de renforcer les principes clés de l’enseignement de la langue française par le biais d’un apprentissage de listes de mots, de dictées préparées ou encore de jeux tels que le pendus ou les quiz orthographiques.

Une inégale répartition des moyens financiers

En parallèle, un rapport provisoire de la Cour des comptes a mis en évidence l’injustice de la répartition des moyens financiers dans l’enseignement selon les académies. Par exemple, l’étude montre que l’Etat a dépensé 47 % de plus pour former un élève parisien qu’un élève de l’académie de Créteil, et 51% de plus qu’un niçois. Ce rapport met en relief les facteurs d’inégalités qui existent dès l’école primaire.

 Retrouvez cet article sur notre site, ici

Publicités