Parues le 2 avril 2012 dans la revue Child Development, les dernières recherches provenant des équipes du CNRS reviennent sur les capacités cognitives des prématurés. Une étude qui donne suite à des travaux déjà engagés il y a deux ans…

Les laboratoires de psychologie et neurocognition, et psychologie de la perception du CNRS ainsi que le CHU de Grenoble se sont penchés sur les capacités des plus petits à reconnaître un objet par le toucher, en le faisant passer d’une main à l’autre. C’est ce que l’on appelle le « transfert inter-main ». En 2010, l’équipe d’Edouard Gentaz, chercheur au CNRS, mettait en avant les capacités chez les prématurés nés à 31 semaines à reconnaître un objet grâce à leurs mains. Deux ans plus tard, grâce à cette nouvelle étude, l’équipe confirme que les plus jeunes nourrissons travaillent déjà leur mémoire.

« Le transfert inter-main »

Grâce au transfert d’un objet d’une main à l’autre, l’équipe a pu étudier les réactions du nourrisson au contact de celui-ci. L’enfant lorsqu’il a déjà tenu l’objet d’une main, le maintient moins longtemps dans l’autre. Il serait donc conscient que celui-ci n’est pas nouveau. Ainsi, le nourrisson mémorise puis reconnaît ce qu’il a touché. Scientifiquement, cette faculté repose sur le corps calleux, plus précisément un noyau qui relie les deux hémisphères du cerveau chez l’enfant, supposé se développer en dernier lorsqu’il est encore fœtus. C’est cette étape du développement cérébral qui permet le transfert et la mémorisation d’informations. Par ces recherches, les équipes du CNRS ont permis de certifier que ce système cognitif est bien fonctionnel, malgré la prématurité du nourrisson.

Susciter les facultés cognitives

Selon l’équipe d’Edouard Gentaz, il est donc important de provoquer chez le nourrisson tout contact tactile, afin de l’éveiller à son environnement. En plaçant différents objets dans ses mains, le bébé stimule sa mémoire et développe ses capacités cérébrales. Il ne faut donc pas hésiter à utiliser cette méthode. Ainsi au CHU de Grenoble, ces recommandations ont déjà été mises en application dans les services de prématurés. « Eviter au maximum toute contention des mains des bébés (moufles, mains attachées), privilégier la liberté de mouvement et favoriser l’exploration tactile en respectant les phases de veille/sommeil »…

Retrouvez cet article sur notre site ici

Publicités