Selon une nouvelle étude américaine publiée dans la revue Pediatrics, les femmes obèses ou souffrant de diabète pendant leur grossesse auraient davantage de risques de concevoir des enfants autistes.

Alors que de plus en plus de personnes souffrent d’obésité, une nouvelle étude américaine publiée dans la revue Pediatrics affirme que les femmes obèses ou ayant du diabète ont davantage de risque d’avoir des bébés autistes. Les autorités sanitaires du pays viennent d’ailleurs de souligner que le nombre de cas d’autisme chez les enfants américains a augmenté de 23% entre 2006 et 2008. Les chercheurs de l’université de Californie ont observé 1004 couples mère-enfant, ayant des origines socio-économiques diverses mais demeurant tous en Californie. La moitié des enfants du groupe, âgés de 2 à 5 ans, était autistes, 172 présentaient des troubles de développement et 315 étaient en bonne santé.

67% de risques supplémentaires

Sans toutefois établir de lien direct entre l’obésité ou le diabète de la mère et les difficultés rencontrées par l’enfant, les chercheurs remarquent tout de même une nette corrélation. Ainsi, les mères obèses ont 67% de risques de plus que celles d’un poids normal et n’ayant pas de diabète ni d’hypertension d’avoir un bébé autiste, et sont deux fois plus susceptibles d’avoir un enfant connaissant un trouble du développement. Les femmes présentant un diabète de type 2 ou gestationnel étaient 2,3 fois plus sujettes à avoir un bébé souffrant de retard du développement. Les chercheurs avancent une hypothèse. Selon eux, ce sont les forts taux de glucose présents dans l’organisme de la femme obèse qui diminueraient les quantités d’oxygène et de fer disponibles pour le cerveau du fœtus. Les auteurs se montrent toutefois prudents et affirment que d’autres études seront nécessaires pour émettre un possible lien de cause à effet.

Retrouvez cet article sur notre site, ici

Publicités