Selon une nouvelle étude canadienne, les enfants bilingues seraient plus à même de passer rapidement d’une activité à une autre que les enfants ne parlant qu’une langue. En revanche, ils auraient un vocabulaire moins riche.

Les enfants bilingues seraient plus vifs pour passer d’une activité à une autre, à en croire une récente étude menée par deux psychologues canadienne de l’université de York à Toronto et conduite à la demande de l’Institut national de la santé aux Etats-Unis. Pour parvenir à ce constat, les deux experts ont observé les capacités de 104 enfants âgés de 6 ans. Le premier groupe était composé d’enfants anglophones, les autres étaient constitués de petits bilingues maîtrisant des langues différentes les uns des autres (anglais/ français, anglais/espagnol et anglais/chinois). Les enfants étaient tous issus de milieux sociaux économiques semblables et scolarisés dans des établissements publics.

Plus réactifs

Les enfants se sont prêtés à deux exercices. Au cours du premier, ils devaient appuyer sur une touche d’ordinateur suivant qu’ils voyaient un animal ou une couleur. Lorsque les questions portaient sur une seule des deux catégories, les enfants avaient le même temps de réaction qu’ils soient bilingues ou non. En revanche, quand les enfants ont dû jongler entre les deux catégories pour répondre aux questions, les petits bilingues, quelles que soient les langues qu’ils parlaient, ont mis moins de temps que les autres à appuyer sur le bouton. Selon Peggy McCardle, de l’Institut national de la santé, la prédominance des bilingues s’expliquerait par le fait qu’ils possèdent « deux ensembles de règles linguistiques à l’esprit et leurs cerveaux sont habitués à basculer d’une langue à l’autre rapidement ».

Moins à l’aise avec le vocabulaire

Au cours du second exercice, en revanche, les bilingues ont été moins performants que les autres enfants face aux tests de grammaire, conjugaison et de vocabulaire. Les anglophones habitués à manipuler une seule langue avaient un vocabulaire plus développé que les petits partagés entre leurs deux langues.

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/04/04/17920-enfants-bilingues-sont-plus-reactifs

Retrouvez cet article sur notre site, ici

Publicités