Le rapport des Français à l’alimentation n’a pas beaucoup changé, si ce n’est que leur méfiance vis-à-vis de certains produits s’est accrue. C’est en tout cas ce que démontre une étude qui compare des résultats obtenus en 2011 à ceux récoltés en 2002.

Cette étude, menée par un directeur de recherche au CNRS pour la Fondation Nestlé France, démontre que nous n’avons pas adopté la vision américaine qui considère uniquement la nourriture comme un besoin pour le corps. En effet, les Français sont, dans l’ensemble, toujours attachés à la notion de repas, synonyme de convivialité et de partage. Pour preuve, en 2011, 63% des sondés déclarent diviser l’addition en parts égales lorsqu’ils sont au restaurant entre amis. Pour eux, manger au restaurant est avant tout l’occasion de partager un moment agréable. D’autre part, près de 85% des personnes interrogées ne tolèrent pas l’utilisation du portable à table.

Une alimentation saine

En comparant les résultats de 2002 et de 2011, on s’aperçoit que les Français tentent de manger plus sainement, en évitant de grignoter et en consommant des produits frais. Dans le même temps, les Français sont de plus en plus méfiants : en 2011, ils sont 67% à estimer que les produits alimentaires sont moins sains qu’il y a 50 ans, contre 56% en 2002. En ce qui concerne les OGM**, 90% des sondés sont contre leur présence dans l’alimentation.

Des repas… au pas !

Les enfants ne sont pas laissés pour compte puisque 99% des sondés considèrent qu’il faut leur apprendre à manger sainement. Savoir adopter les bonnes manières à table semble également très important pour les Français : apprendre la politesse est nécessaire pour 99% des personnes interrogées tandis que 97% souhaitent leur apprendre à ne pas parler la bouche pleine. Se lever de table sans autorisation serait aussi mal vu par 79% des sondés.

Des résultats contradictoires

En revanche, quelques contradictions ressortent de cette étude. 94% des sondés estiment qu’il faut apprendre aux enfants à goûter à tout, mais ils ne sont que 59% à considérer que lorsque l’on n’aime pas un plat, il ne faut pas le montrer. Par ailleurs, 85% des personnes interrogées affirment parvenir facilement à avoir une alimentation saine. Pourtant, une autre étude, réalisée par le Crédoc**, dévoile, qu’en moyenne, près des trois quarts des Français ne mangent pas les cinq fruits et légumes recommandés par jour. Chez les 3-14 ans, ils ne sont d’ailleurs que 9% à respecter la recommandation du Programme National Nutrition Santé mis en place par le gouvernement.

*Organismes Génétiquement Modifiés

Pour en savoir plus sur les OGM, c’est ici.

**Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie

Publicités