15% des élèves ressentent de l’insécurité , c’est ce qui ressort de l’enquête nationale du Ministère de l’Education Nationale réalisée auprès de 18 000 collégiens au printemps dernier. Les élèves ont pu s’exprimer, grâce à un questionnaire, sur le climat dans leur établissement et sur les éventuelles violences dont ils auraient été victimes depuis le début de l’année.

Près de 93% des élèves interrogés se sentent « tout à fait bien ou plutôt bien » dans leur établissement. Ils sont aussi une très grande majorité à considérer apprendre de façon satisfaisante au sein de leur collège (90,3%) et à entretenir de bonnes relations avec leurs professeurs (86,1%). Mais ces bons résultats sont tout de même à nuancer par une autre donnée : près de 15% des collégiens ne se sentent pas en sécurité à l’école.

Une violence inquiétante

10% des collégiens interrogés disent avoir été victimes de plusieurs actes de violence et pour 6% des jeunes, on parle même de harcèlement. Insulte, vol des fournitures scolaires, surnoms désobligeants et bousculades : ce sont les quatre types de « victimation » les plus fréquentes. Pourtant, même si d’autres actes de violence concernent moins d’élèves, ils n’en sont pas moins inquiétants : 3,7% des sondés ont déjà été menacés avec une arme et 2,3% ont déjà subi une agression physique filmée par un téléphone portable. Autre chiffre non-négligeable : environ 6% des élèves, principalement des filles, ont déclaré avoir déjà subi un acte de voyeurisme, une caresse ou un bisou forcé. En revanche, de façon plus générale, les résultats de l’enquête démontrent que les élèves de sixième et les garçons sont davantage touchés par les comportements violents que les collégiens de troisième et les filles.

Publicités