Régulièrement de nouvelles études pointent du doigt les écrans. Une nouvelle étude va dans ce sens et précise que chaque heure passée devant la télévision réduirait notre espérance de vie de près de 22 minutes.

Chaque heure passée à regarder la télévision diminuerait l’espérance de vie de 21,8 minutes. C’est le constat dressé par des chercheurs de l’université du Queensland à Brisbane (Australie) et qui vient d’être publié dans le British Journal of Sports Medicine.

Baisse de longévité

Pour tirer ces conclusions, Lennert Veerman et son équipe ont analysé les données épidémiologiques précédemment recueillies auprès de 11 247 Australiens âgés d’au moins 25 ans. Ils se sont aperçus qu’en 2008, ces personnes avaient visionné pas moins de 9,8 milliards d’heures de programmes télévisés. Comparé aux personnes qui ne regardaient pas la télévision, celles qui la regardaient en moyenne six heures par jour pouvaient craindre de vivre presque cinq ans de moins que les autres.

Des dangers connus

Une étude qui ne fait que conforter des résultats déjà bien connus des scientifiques, mais souvent encore ignorés du grand public. En effet, d’autres études ont déjà mis en avant que le petit écran entraîne souvent une trop grande sédentarité et de mauvaises habitudes alimentaires. Ce qui conduit à développer davantage de risques de maladies cardiovasculaires, de diabète de type 2, d’obésité… De plus, chez les enfants, il a été démontré depuis des années que regarder à la télévision des dessins animés au rythme soutenu, avant l’âge de 2 ans, augmentait les troubles de l’attention, provoquait des retards de langage… L’Académie Américaine de Pédiatrie a tenu à rappeler, le 18 octobre 2011, que les écrans de télévision, d’iPad ou autre ordinateur nuisait au développement des moins de 2 ans.

Découvrez notre grand dossier sur les enfants accros aux écrans, dans notre magazine 25. Cliquez ici pour le commander.

Publicités