Une étude menée par des chercheurs de la Loma Linda University School of Medicine et de l’Université de Californie a démontré que les substituts nicotiniques utilisés par les femmes enceintes engendreraient des problèmes cardiaques et de tension chez leur progéniture. Lire la suite

Les effets destructeurs du tabac sur la santé sont connus de tous. Les méthodes pour réussir à arrêter de fumer également. Patchs, gommes à mâcher, autant de substituts à la nicotine qui permettent de faire passer l’envie d’allumer une cigarette. Pour les femmes enceintes, la donne semble un peu plus compliquée. En effet, des chercheurs de l’Université de Californie et de la Loma Linda University ont révélé que ces substituts, utilisés pendant la grossesse, pourraient causer différentes maladies plus tard dans la vie de l’enfant.

Une étude révélatrice

Les chercheurs américains ont décidé d’utiliser des rats comme cobayes. Ils ont implanté sous la peau de 12 femelles enceintes sur 25, des petites pompes apportant une dose continue de nicotine équivalente à celle présente dans le sang d’un fumeur modéré ou à celle contenue dans un patch. Ils ont ainsi pu analyser les conséquences d’une exposition prénatale à la nicotine une fois que les petits des 25 femelles étaient nés. Cinq mois après, les scientifiques ont découvert que les rats exposés à la nicotine avaient des vaisseaux sanguins bien plus sensibles que les autres, leur aorte se contractant beaucoup plus fortement.

Des répercussions

Les femmes enceintes qui décident d’arrêter de fumer devraient donc éviter les substituts nicotiniques. Exposer un fœtus à cette substance comporte des risques pour son développement. En effet, plus tard dans sa vie, l’enfant qui a subi cela a de fortes chances de contracter des maladies cardiovasculaires ou d’être sujet à de la tension artérielle. Cependant, les chercheurs nuancent leurs propos. Ils rappellent que sur le long terme, les avantages de l’arrêt du tabac en utilisant des substituts sont susceptibles de l’emporter sur les risques liés au tabagisme pendant et après une grossesse. Ils conseillent également aux femmes enceintes d’enlever leur patch avant d’aller se coucher afin d’éviter un flux de nicotine inutile pendant toute une nuit.

Si ce sujet vous intéresse, lisez aussi:

Stop tabac : 10 trucs pour arrêter définitivement de fumer !

Stop tabac : 3 questions sur le sevrage tabagique

Arrêter de fumer : vrai-faux sur le sevrage tabagique

Regardez aussi:

Publicités