L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) a publié les résultats de sa deuxième étude d’alimentation totale (EAT2). Une enquête réalisée sur les produits les plus fréquemment consommés en France. Les conclusions ne sont pas alarmantes mais pourraient changer certaines habitudes.

Cinq ans et 20 000 aliments testés plus tard (englobant les spécialités régionales, les surgelés, les plats à emporter…), les laboratoires de l’Anses se sont voulus rassurants quant à la qualité des produits les plus consommés par les Français. Pourtant, c’est au total plus de 445 substances chimiques qui ont été recensées dans ces denrées du quotidien, dont 283 que l’on peut retrouver dans les pesticides mais également dans les métaux lourds, les contaminants issus des activités humaines, les phytoestrogènes (molécules produites par les plantes) et les additifs.
Ces recherches révèlent donc que 85% des produits ne présentent pas un seuil de toxicité supérieur à la norme. Mais pour les 15% restants, et non des moindres, il faut noter la présence d’éléments chimiques comme le plomb, le cadmium, l’aluminium ou encore des mycotoxines.

Contamination importante

C’est ainsi que le pain, les céréales, les pommes de terre et les pâtes sont principalement visés car ce sont des produits que l’on retrouve régulièrement dans nos assiettes. Le pain contient par exemple du cadmium, du plomb. Le café, lui, contient du cuivre, de l’arsenic inorganique, de l’acrylamide et le lait des traces de plomb et de zinc. Mais les aliments principalement pointés du doigt sont les poissons gras, qui possèdent la teneur la plus élevée en substances toxiques, avec le thon notamment, contaminé par le méthylmercure.
Mais ces risques doivent être minimisés car ils sont souvent associés à une consommation forte voire abusive d’un ou plusieurs aliments. L’Anses recommande donc de varier au maximum son alimentation afin d’éviter de trop absorber ces substances chimiques. En effet, consommée en quantité normale, elles ne sont quasiment pas nocives.

Et vous, êtes-vous inquiets pour votre alimentation ? Répondez à notre sondage sur http://www.facebook.com/psychoenfantsmagazine

L’alimentation vous intéresse ? Découvrez notre hors-série « 100 questions sur l’alimentation »

Publicités