Les enfants et leurs parents optent pour les colonies de vacances en raison des nouvelles amitiés que l’on peut s’y faire. 1000 parents et leurs enfants âgés de 5 à 19 ans ont répondu au sondage mené par la jeunesse en plein air (JPA) sur leur perception des colonies de vacances, à la veille des premiers départs.

À la question « quels sont les mots ou expressions qui vous viennent à l’esprit quand vous pensez aux colonies de vacances ? », les enfants et les parents répondent « les copains, les jeux et les activités ». Loin derrière viennent les mots « ennui », « parents », « école » ou « sport », même s’ils ont été cités spontanément par certains. Grâce aux copains et copines, 91% des jeunes de 5 à 19 ans disent s’amuser en colonies de vacances.

De nouveaux liens

Nouer des amitiés est indissociable d’une colonie de vacances réussie et idéale pour 71% des enfants interrogés, et 55% de leurs parents qui sont déjà persuadés que leurs enfants se font de nouveaux copains en vacances. Pour les parents, il faudrait aussi que les camps de vacances permettent aux enfants de s’épanouir (34%) et de passer des moments agréables (30%). Peu d’entre eux pensent que c’est le cas dans la réalité (15%). Ils sont seulement 9% à penser que leurs enfants se détendent et à le souhaiter.

Un rôle éducatif

Plus de la moitié des parents (56%) estiment que les colonies jouent un rôle éducatif pour leurs enfants. Ils sont 43% à les avoir déjà envoyés en colonie pour les nombreuses activités proposées et dans le but que leurs enfants rencontrent d’autres jeunes de leur âge. 63% des familles envisagent ce type de vacances pour leurs enfants dans un avenir proche. De leur côté, 72% des enfants qui y sont déjà allés souhaitent y retourner, et 52% de ceux qui n’y sont jamais allés aimeraient essayer.

Un droit aux vacances

Ce sondage intervient à l’occasion du lancement de la campagne nationale 2011 sur le droit aux vacances. Cette campagne se déroulera partout en France et se poursuivra jusqu’aux présidentielles avec notamment une proposition de loi qui viserait à donner une aide de 200 euros à chaque jeune pour lui permettre de partir en vacances. 85% des parents approuvent cette initiative.
Parmi les parents qui envisagent de confier leur enfant à une colonie de vacances, 34% pensent passer par leur municipalité plutôt que par leur entreprise (27%) ou une structure privée (17%). Les parents ayant renoncé à ce choix préfèrent que leur enfant parte avec eux (38%). Et 35% affirment que c’est leur enfant qui n’est pas attiré par les colos.

Publicités