La rumeur courait depuis longtemps mais aucune preuve sur le lien entre sommeil et croissance des nourrissons n’avait encore été mise en avant. C’est maintenant chose faite grâce à une étude menée par les chercheurs de la Emory University à Atlanta publiée au début du mois dans la revue américaine Sleep.

Pour faire grandir les enfants, il faut arrêter la soupe et les laisser dormir. Une étude américaine, d’abord chargée de déterminer les causes de l’irrégularité du sommeil chez les bébés, est arrivée à la conclusion que le sommeil favoriserait la croissance des nouveaux-nés. Les recherches ont été menées sur 23 enfants pendant 4 à 17 mois. Les périodes de sommeil des bambins étaient précisément notées et leur taille régulièrement mesurée. Grâce à ces observations, les chercheurs ont pu observer que les pics de croissance coïncidaient avec les temps de sommeil. En résumé : plus les nouveaux-nés dorment, plus ils grandissent.

De multiples paramètres

On savait déjà que l’hormone de croissance était sécrétée pendant le sommeil mais cette étude est la première à prouver qu’un tel lien existe. Mais les périodes de sommeil ne sont pas le seul paramètre à prendre en compte pour expliquer la croissance de l’enfant. L’alimentation et le sexe de l’enfant auraient aussi un rôle à jouer dans ce processus. Chez les filles, plus le nombre d’épisodes de sommeil augmente, plus cela a une influence sur la croissance alors que chez les garçons, c’est la durée d’un épisode de sommeil qui prime. Par ailleurs, l’allaitement maternel provoquerait des temps de sommeil plus courts.

Laisser les enfants dormir

Une des chercheuses affirme que « ces résultats sont utiles pour les parents ». En effet, ils permettent de comprendre que l’irrégularité du sommeil d’un bébé est normale. De plus, il est nécessaire de s’adapter au rythme de l’enfant et de ne pas le réveiller au cours d’une de ses siestes par exemple.

Publicités