« Des journées trop longues et fatigantes », une année scolaire « déséquilibrée », des devoirs qui creusent les inégalités. Voici quelques-unes des remarques émises dans le premier rapport du Comité de pilotage de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires.

À la rentrée 2010, le ministre de l’éducation Nationale, Luc Chatel, lançait une consultation nationale sur les rythmes scolaires. Cette Conférence a été menée par le biais de débats dans les académies ainsi que sur Internet sur la plateforme de discussion créée pour l’occasion. Un premier rapport vient d’être remis au ministre par le comité de pilotage de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires.

Des points à revoir

La journée d’école y est jugée « trop longue et fatigante », la semaine de quatre jours à l’école primaire apparaît comme « inadaptée » car elle épuise les enfants et suppose d’apprendre autant en ayant moins de temps pour le faire. Le premier trimestre est perçu comme trop long et le mois de juin comme inexistant en terme d’apprentissage.

Des inégalités marquées

Par ailleurs, les devoirs à la maison sont montrés du doigt car, selon les participants à la Conférence, ils alourdissent la journée des élèves et creusent les inégalités puisqu’ils sont à faire à la maison. De même, le Comité rapporte que l’aide personnalisée ne devrait pas être placée sur l’heure du déjeuner afin de ne pas priver l’enfant d’une pause nécessaire. Enfin, les vacances d’été accentuent les disparités avec des vacances enrichissantes pour les uns tandis que les autres sont parfois désœuvrés.

Le Comité devrait rendre l’ensemble de ses propositions au ministre au mois de juin.

Pour plus d’informations sur le sujet, c’est ici

Publicités