Une étude britannique révèle qu’en matière de choix du prénom des futurs enfants, les mamans ont souvent le dernier mot. Cependant, si les mamans finissent par trancher, établir une liste de prénoms n’en demeure pas moins compliqué…

Désolé pour ceux qui pensaient que le prénom du futur bébé se décidait encore à deux…  Une étude britannique réalisée auprès de 3000 parents, révèle que pour choisir le prénom de bébé, les mamans sont décisionnaires tandis que les pères sont relégués au rôle de consultant. 40%  des pères considèrent même qu’ils ont accepté, contraints, le choix de leur compagne. Pour autant, la tâche ne semble pas aisée pour les parents. Ainsi, si les couples établissent une liste de 12 prénoms en moyenne pendant la grossesse, un quart des parents ne se décide qu’après la naissance de l’enfant et il leur faut en moyenne 11 jours pour valider définitivement le prénom.

Peur de faire un mauvais choix

Les hésitations des couples viennent à 43% de la peur que le prénom soit associé à une célébrité, un tiers chercherait à tout prix l’originalité et 21 % craignent les surnoms douteux ou que le prénom ne convienne plus une fois l’enfant devenu grand. Le choix s’avère tellement cornélien que l’étude montre que  16% des couples  changent de prénom quelques jours après. Heureusement, neuf parents sur dix ayant modifié le prénom de leur enfant à la dernière minute s’estiment  satisfaits du changement.

Publicités