D’après une étude menée par l’Institut Indépendant MediQual Recherche auprès de médecins généralistes, 1 français sur 4, parents comme enfants, aurait de mauvaises habitudes alimentaires. Quelles sont les causes de ce déséquilibre ?

Une enquête menée par un institut médical indépendant, en collaboration avec les médecins généralistes  révèle que les Français se nourrissent mal. Ainsi 75% des médecins interrogés observent des déséquilibres alimentaires chez 25 % de leurs patients. Pas le temps de manger, pas envie de cuisiner… les causes sont nombreuses. Par exemple, 93% avaleraient leur repas trop vite ou debout au bureau et  dans 85% des cas, c’est le fait de manger des plats cuisinés tout prêts au détriment du fait maison qui pêche.  Résultat : une alimentation trop riche en graisse pour 75% d’entre eux.

 

On se nourrit mal de père en fils

 

Du côté des enfants et des adolescents, les médecins désignent comme coupable une alimentation trop sucrée  à 91% ou encore des repas insuffisamment variés à 78%. Pire, d’après leur constat, les ados souffrent d’un mauvais comportement alimentaire : grignotage pour 82% d’entre eux et une consommation d’aliment en trop grosse quantité ou au contraire en quantité trop faible, qui marque les prémices possible de troubles alimentaires.

Pour faire cesser ces mauvaises habitudes de consommation, les médecins recommandent donc de faire attention au choix de ses  aliments, à leur préparation et à leur mode de cuisson. En effet, les plats « faits maison » demeurent de meilleure qualité… à condition d’y mettre des produits frais et d’avoir la main légère sur les matières grasses.

Publicités