Une étude californienne montre que lors d’une dispute de couple, le stress provoqué par la confrontation entraînerait chez les hommes une modification du mécanisme d’écoute, indispensable à la compréhension de l’autre.

« Chéri, tu ne m’écoutes pas. » Oui, les hommes ont une oreille distraite mais ce n’est pas pour faire enrager leur compagne. La faute à qui alors ? À leur cerveau, selon l’étude menée par des chercheurs de l’Université de Californie du Sud. Après avoir plongé dans une situation de conflit 50 couples, les scientifiques leur ont ensuite demandé de décrypter des photographies de visages.

 

Une activité moindre

 

Les hommes et les femmes ont utilisé la partie du cerveau responsable du traitement visuel et de l’interprétation des expressions faciales. Mais, cette partie, tout comme les zones du cerveau servant à la compréhension des sentiments, ont moins travaillé chez les hommes.

L’étude montre également que face à des visages crispés ou marqués par la colère, l’activité cérébrale de ces messieurs baisse encore. « Le stress entraîne les hommes à un retrait social et les rend aveugles aux expressions du visage, tandis que les femmes cherchent un réseau de soutien social », explique Mara Mather, professeur de gérontologie et de psychologie à l’université de Californie du Sud.

Mesdames, pour une dispute constructive, mieux vaut donc garder  votre visage bien droit face à votre homme et éviter de le stresser !

Publicités