Un rapport intitulé « Vaincre l’échec scolaire » publié par l’Institut Montaigne pointe du doigt l’école primaire.


Pour l’institut Montaigne, « laboratoire d’idées » qui depuis dix ans travaille sur l’égalité des chances, l’école primaire va mal. Quatre écoliers sur dix intègrent le collège avec des lacunes en lecture, en écriture et en calcul. En cause une école primaire qui produirait 300 000 élèves en situation d’échec scolaire à l’issue du CM2. Pour endiguer le phénomène, l’Institut a rédigé treize propositions parmi lesquelles renoncer au redoublement, revenir à une semaine de travail de cinq jours ou bien encore attirer les meilleurs enseignants avec une politique salariale attractive. Le rapport fait déjà grand bruit : l’école primaire est, pour la première fois, remise en cause.

Publicités