En France, certaines maternités proposent le bracelet électronique anti-rapt. Une initiative qui vise à prévenir le vol des bébés. À la clinique Bordeaux Nord, le premier bilan s’avère mitigé.

Depuis le début de l’année, la clinique Bordeaux Nord expérimente le bracelet anti-rapt. Une initiative qui a vu le jour suite à des enlèvements de bébés dans des maternités de la région.
Désormais, à chaque naissance, les parents se voient proposer en salle d’accouchement la possibilité d’équiper leur enfant d’un bracelet électronique. Ce bracelet est alors mis à la cheville du nourrisson et dès que ce dernier est emmené en dehors du périmètre autorisé, les issues et ascenseurs se bloquent aussitôt. L’équipe médicale reçoit alors un message d’alerte.

Des parents réfractaires

Curieusement, l’initiative qui se voulait rassurante n’a pas fait d’émule. A ce jour, près d’un couple sur deux refuse de faire porter ce bracelet à leur bébé. Beaucoup de mères se sentiraient jugées, penseraient qu’on ne leur fait pas assez confiance pour s’occuper de leur enfant et veiller sur lui.

Et vous, que pensez-vous du port du bracelet électronique anti-rapt ? Réagissez en laissant vos commentaires ici.

Publicités