Le bien-être des enfants en question

Le 2 septembre dernier paraissaient les résultats de l’étude réalisée par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économique), intitulée « Assurer le bien-être des enfants ». Il ressort de ce rapport que les Etats-Unis sont l’un des plus mauvais élèves du monde industrialisé, à l’inverse de la France dont les résultats sont globalement satisfaisants.

L’OCDE vient de publier son premier rapport concernant le bien-être des enfants. Pour cela ses 30 pays membres ont été sondés. Les questions d’inégalités sociales ainsi que les montants dépensés par les États au titre de l’enfance ont notamment été abordés.

Il s’avère qu’en matière de mortalité et de pauvreté infantile, les Etats-Unis ont les plus mauvais résultats des pays industrialisés. En effet, 21.6% des petits Américains vivent en dessous du seuil de pauvreté, ce qui est largement au dessus des 7.6% de la moyenne française.

Le taux de grossesses précoces aux Etats Unis est par ailleurs trois fois supérieur à la moyenne de l’OCDE. En effet, plus de 4,8% des adolescentes donnent naissance aux Etats-Unis, contre 0.7% en France.

Enfin, le rapport montre que la France dépense plus que la moyenne OCDE pour les enfants, et ce pour chaque groupe d’âge. Cependant, malgré des dépenses publiques élevées en France, certains résultats ne sont pas des plus positifs, particulièrement concernant l’éducation. On note en effet que la performance des élèves à l’école (apprentissage de langues, notes, abandon scolaire…) est inférieure à la moyenne OCDE. Ceci peut être expliqué par le fait que seuls 21.5% des petits Français déclarent aimer se rendre à l’école, contre 27% pour la moyenne des autres pays.

La conclusion de ce rapport est qu’il est important d’équilibrer les dépenses entre le stade de la petite enfance et celui de la grande enfance et de l’adolescence. En effet, à long terme cela contribue à l’amélioration de la santé, du niveau d’éducation et du bien-être des enfants.

Publicités