Depuis le 6 mai 2009, un nouveau médicament, délivré sans ordonnance, permet aux personnes obèses ou en surpoids de perdre quelques kilos. Alli, c’est son nom, est la version allégée de Xenical, un traitement qui reste en vente mais sur ordonnance.

Troubles de l’intestin

Alli ferait perdre 5% du poids après 16 semaines de régime (l’équivalent de 5 kg chez une personne en pesant 100), soit deux fois plus qu’avec un placebo d’après les tests. La pratique d’une activité physique et un régime pauvre en graisse sont recommandés pour une efficacité optimale. Côté effets secondaires, Alli en freinant l’assimilation des lipides, cause des troubles au niveau de l’intestin et de l’estomac provoquant parfois des diarrhées sévères si la prise du médicament n’est pas accompagnée d’un régime alimentaire pauvre en graisse.
Des inconvénients qui, ajoutés au prix (50 à 60 € par mois), ont fait chuté de moitié les ventes d’Alli aux Etats-Unis en l’espace d’un an (sa mise en vente sur le marché américain date de juin 2007).

Enquête

Nous sommes allés dans une pharmacie le lundi 11 mai pour en savoir plus. L’employée nous apprend qu’elle a reçu les premières boîtes d’Alli ce matin. De nombreuses clientes s’étaient déjà renseignées quelques jours auparavant pour en avoir. L’employée nous informe qu’elle en a vendu à « une petite jeune fille le matin même », mais que « ce n’était pas pour elle ». La responsable de la pharmacie sort de l’arrière-boutique. « Nous avons reçu des consignes strictes avec des questions à poser aux clientes pour calculer leur IMC, vérifier qu’elles ne prennent pas d’autres traitements contre-indiqués, leur donner quelques conseils », s’empresse-t-elle d’affirmer.

Dérives ?

Elle nous montre le document envoyé par le laboratoire qui l’aide à guider les clientes. « C’est à nous de poser les bonnes questions et de leur déconseiller le produit si nécessaire. La plupart des clientes qui se sont renseignées ici avaient entre 30 et 50 ans. Elles sont curieuses mais elles écoutent vraiment ce qu’on leur dit ».
Elle se tourne ensuite vers son employée « Vous l’avez bien lu le document ? » Réponse de l’intéressée « Celui de l’Alli ? Ah euh non »… Et la pharmacienne de constater avec regret qu’elle n’a pas commandé suffisamment de boîtes….

Retrouvez la suite de l’article sur le site psychoenfants.fr

Publicités